Depuis 2017, le GAL travaille à la réalisation de différents produits touristiques pour les communes d’Andenne, Fernelmont et Wasseiges. Parfois simple accompagnant dans des projets d’opérateurs du territoire, ou chef d’orchestre dans la création de produits, nous œuvrons dans la valorisation de cette belle région.

En se penchant sur différents moyens de transports plus doux, le GAL a ainsi mis en place des produits pour les cyclistes, les promeneurs et dès l’année prochaine, pour les cavaliers.

Créer différents produits renforce l’attractivité du territoire, soutient l’économie locale, permet aux habitants de redécouvrir leur région et aide à créer une identité territoriale.

C’est ainsi que des balades telles que « Un deux roues s’il vous plait », « sur les traces du petit train Zaman » (pour le vélo) ou encore « Histoires Agricoles » (pour les balades pédestres) ont vu le jour respectivement en 2018, 2019 et 2021. L’année 2022 mettra en avant le monde équestre avec plusieurs itinéraires de promenades adaptés à ce type d’usagers. Les randonneurs auront également beaucoup de plaisir à emprunter ces chemins et sentiers.

Des balades, mais pour qui ?

Si ces balades sont créées pour les habitants des différentes communes du GAL, celles alentours et les touristes francophones, nous avons également le souhait d’élargir notre public et viser d’autres touristes venant déjà en Wallonie. 

Mais lorsque nous parlons de « visiteurs » et de « touristes », peut-on être plus précis ? Qui sont-ils, d’où viennent-ils, que viennent-ils faire chez nous ?

Chaque année, la cellule d’observation du Commissariat Général au Tourisme réalise une étude détaillée sur le profil des visiteurs venant en Wallonie, qui lève le voile sur leurs us, coutumes, et habitudes de consommation.

Nous pouvons donc nous baser en toute confiance sur les chiffres établis, qui montrent les grandes tendances et ainsi l’importance à accorder au public néerlandophone. C’est pourquoi nous travaillons actuellement à la traduction néerlandaise des différents produits abordés ici.

Des chiffres parlants.

La Wallonie n’enregistre pas moins de 8.727.266 nuitées pour l’année 2019, avec une moyenne de 2.4 nuits.
Les principaux visiteurs sont Belges (59.7%). Les autres touristes proviennent principalement des Pays-Bas (16%), de l’Espagne (9.3%), de France (8.2%), d’Allemagne (4.5%) ou d’Angleterre (2.3%).

Copyright : CGT – www.tourismewallonie.be

Nous retrouvons la même tendance en termes de fréquentation des attractions wallonnes :  les Belges représentent 74.5% des visiteurs, suivis par les Français (12.8%), les Néerlandais (5.8%), l’Angleterre et l’Allemagne.

Attractivité et nuitées.

L’enquête réalisée par le CGT est assez poussée que pour nous permettre d’affiner le profil des touristes.

Nous pouvons ainsi dire que 44% d’entre eux viennent en couple, 30% en famille et 13% sont seuls ou viennent avec des amis.

Ils restent majoritairement une à deux nuits, mais un pourcentage non négligeable organise un séjour de plus longue durée.

Copyright : CGT – www.tourismewallonie.be

Leur activité préférée lors de leur séjour reste la promenade, à vélo ou à pied (22%). Mais ils viennent aussi pour différentes raisons :

  • La gastronomie et le terroir (14%)
  • La visite de villes/villages (12.6%)
  • Les sorties culturelles (12.4%)
  • Le shopping (8.6%)
  • La visite de site naturels (7.8%)
  • Les événements (7.6%)
  • Les parcs d’attractions et de loisirs (4.1%)
  • Les loisirs sportifs (1.8%)

Notre nature, nos balades et notre environnement sont donc très clairement de grands atouts pour faire venir les touristes dans la région.

Le profil type des touristes néerlandophones

Les personnes originaires de Flandre et des Pays-Bas représentent la majorité des nuitées en Wallonie, comme le montre ce schéma :

Copyright : CGT – www.tourismewallonie.be

Nos voisins résidant en Flandre sont même les premiers à venir visiter la Wallonie. Leur motivation principale est la détente nature et la culture.

L’enquête menée va encore plus loin ; elle cherche en effet à connaître les modes de déplacements, le budget alloué au séjour, la période préférée pour venir visiter la région :

Copyright : CGT – www.tourismewallonie.be

Nous observons les mêmes tendance en termes d’activités réalisées par nos voisins Hollandais lors de leur séjour en Wallonie.

L’accueil en néerlandais, une nécessité.

Constatant l’importance à accorder à tout type de public, de toute origine, et désireux de tendre vers une professionnalisation du secteur de manière générale, il nous semblait important de rendre nos balades accessibles en plusieurs langues.

Le néerlandais étant la seconde longue la plus utilisée par les touristes, nous travaillons actuellement et en priorité à toute la traduction de nos produits, et visons une promotion vers ce public, en partenariat avec les organismes touristiques de promotion du territoire.

Nous nous sommes basés, pour la rédaction de cet article, sur les chiffres de fréquentations de 2019, vu la situation 2020 et 2021 très incertaine et exceptionnelle, avec une mise à l’arrêt complet du tourisme en Wallonie durant de longues périodes pendant ces deux dernières années.
La crise mondiale que nous traversons aujourd’hui remet énormément de choses en question, y compris dans le tourisme et la consommation qu’il entraîne. Cependant, si nous nous inspirons d’autres études, qui nous poussent à penser que le tourisme à venir sera bien plus local, il est fort à parier que nos voisins néerlandophones seront encore plus nombreux dans un avenir +/- proche.

Sources chiffrées : https://www.tourismewallonie.be/sites/default/files/wallonie_touristique_chiffres_2020_0.pdf

Vous pouvez retrouver les différentes promenades (en français et néerlandais) :

A noter qu’une traduction d’une partie de notre en néerlandais est actuellement en construction.

0 Partages