Le Gouvernement wallon a validé officiellement les résultats de l’appel à projets innovants “Territoire intelligent”, lancé en janvier dernier, dans le cadre de la dynamique Smart Région de Digital Wallonia. Le projet de Wasseiges, BiomMap, a été retenu parmi les 88 propositions déposées par plus d’une centaine de communes et intercommunales. Une belle reconnaissance de la collaboration entre différents partenaires dont le GAL Meuse@Campagnes !

Cet appel à projets avait pour vocation d’encourager les villes, les communes et les intercommunales de développement économique à lancer des projets numériques innovants dans des domaines prioritaires : énergie et environnement, mobilité et logistique, gouvernance et citoyenneté.

Le contexte

Au niveau local autant qu’au niveau global, la biodiversité est aujourd’hui vivement ressentie par les citoyen.ne.s comme un enjeu crucial, les intéressant directement.

La Wallonie n’échappe pas au constat mondial de sa régression . A son échelle, un tiers des espèces sont menacées de disparition du territoire Régional.

Les mesures de protection ou les actions de restauration déjà prises conduisent à une amélioration du fonctionnement de certains biotopes. Il faut cependant encore investir dans l’amélioration de la prise en compte de la biodiversité dans les processus de production ou dans l’occupation du sol car un large potentiel existe. Des écosystèmes qui fonctionnent mieux, des processus naturels restaurés, des populations d’espèces auxiliaires en équilibre nous rendent des services (pollinisation, dépollutions, enrichissement des sols, stockage, protection des sols, …) quasi uniques à moindre coût.

La densification du maillage ou réseau écologique joue un rôle majeur à différentes échelles dans la survie à long terme des espèces végétales et animales.

Un engagement communal en faveur de la biodiversité

Les autorités communales de Wasseiges se sont engagées, à travers la Déclaration de Politique Communale adoptée en sa séance du 29 janvier 2019, à être un exemple en matière d’écologie. La Commune posera notamment des actions en terme de réhabilitation de sentiers de promenade, de classement de zones de grand intérêt biologique, de promotion de l’aménagement foncier rural.
Wasseiges veut participer ainsi, à son échelle, à l’exécution de deux engagements de l’Union européenne, à savoir : enrayer la perte de biodiversité dans l’Union d’ici à 2020 et protéger, évaluer et rétablir la biodiversité et les services éco-systémiques dans l’Union d’ici à 2050.
L’enjeu est de pouvoir identifier et quantifier le maillage écologique existant, de pouvoir identifier, encourager et développer de nouvelles zones propices à son installation. Ces zones peuvent être de toutes tailles et tous types qu’il s’agisse de terrains communaux, de territoires privés ou de jardins de particuliers.

La biodiversité, c’est l’affaire de tou.te.s

Les citoyens joueront un rôle central dans la construction de ce maillage écologique et in fine dans l’amélioration de la biodiversité du territoire. La production participative citoyenne (le « crowdsourcing ») fournira des données qualitatives : présence de haies, d’arbres isolés, d’ilots arbustifs favorisant la biodiversité de la parcelle ou du jardin. Les agriculteurs et les chasseurs pourront quant à eux visibiliser les efforts qu’ils font en faveur de la biodiversité avec les plantations reprises ci-dessus mais aussi bandes enherbées et/ou de myscanthus.
Ces informations crowsourcées viendront enrichir l’estimation quantitative, réalisée en zone forestière et en zone agricole, grâce à une méthodologie éprouvée par la « DAFoR » qui fait appel aux données spatiales (altitude, type de sol, type d’affectation, etc) exploitables grâce à un Système d’Information Géographique utilisé dans le cadre du projet d’aménagement foncier rural du périmètre « Soile et affluents » qui concerne Wasseiges, Fernelmont et Eghezée.

L’apport du numérique

Concrètement, Il s’agit de développer un outil numérique – BiomMap – grâce auquel le citoyen pourra de manière conviviale :

  • Visualiser le potentiel en biodiversité de sa parcelle/ de sa commune
  • Renseigner les éléments du maillage vert présents sur sa parcelle et recevoir en retour des conseils afin d’inscrire sa parcelle dans la continuité du réseau écologique déjà présent (ex : que planter et où selon l’éco-région, conseils pour l’entretien (période, méthode de tailles selon le type de haies)
  • Signaler les lieux publics à entretenir au niveau biodiversité (terrains SNCB, RAVeL, etc)

Accessoirement, l’outil pourra aussi estimer la biomasse ligneuse exploitable et permettra à l’utilisateur de :

  • Proposer la biomasse (déchets de taille) disponible de sa parcelle aux propriétaires de chaufferie bois et participer ainsi activement à la réduction de l’empreinte énergétique de sa commune
  • Faire appel à des entreprises locales pour exploiter la biomasse disponible sur sa parcelle

La méthodologie et l’outil ainsi développés pourront être aisément reproductibles et réutilisables par d’autres territoires.

Pour en savoir plus sur l’appel à projets Territoire intelligent 2019 et les autres lauréats, rendez-vous sur le site de Digital Wallonia

315 Partages